CM2_8560.jpg

Jean-Philippe Raîche &
Kayla Geitzler

Moncton's Poets Laureate from 2019 to 2022.
Les Poètes lauréat·es 2019-2022 de la ville de Moncton.

CM2_8585.jpg

Kayla Geitzler

Kayla Geitzler is from Moncton, which is within Siknikt of the Mi’kma’ki, the traditional territory of the Mi’kmaq People (NB).

Named “A Rad Woman of Canadian Poetry” by All Lit Up, she is Moncton’s inaugural Anglophone Poet Laureate & host of the Attic Owl Reading Series.

 

Her first book, That Light Feeling Under Your Feet, was a Calgary Bestseller & finalist for two poetry awards. Kayla Geitzler is co-editor of Cadence: voix féminines Female Voices, a multilingual poetry anthology, the first publication of its kind in NB. She holds an MA in English Creative Writing from UNB & works as an editor & writing consultant.

 

She has recently accepted the position of Poetry Editor for Galleon.

Kayla Geitzler est originaire de Moncton, c’est-à-dire la région Siknikt de Mi’kma’ki, le territoire traditionnel des peuples Mi’kmaq (Nouveau-Brunswick).

Nommée « voix du tonnerre de la poésie canadienne » par All Lit Up, Kayla Geitzler est la première poète lauréate anglophone de la ville de Moncton, et elle anime les soirées de lectures Attic Owl Reading Series. Son premier ouvrage, That Light Feeling Under Your Feet, était un Calgary Bestseller et a été finaliste pour deux prix de poésie. Kayla est la co-éditrice de Cadence: voix fémines Female Voices, une anthologie de poésie multilingue, la première publication en son genre au Nouveau-Brunswick.

Kayla Geitzler détient un MA en English Creative Writing de UNB et travaille en tant qu’éditrice et agente littéraire. Elle a récemment accepté le poste d’éditrice de poésie chez Galleon.

CM2_8582.jpg

Jean-Philippe Raîche

An Acadian poet born in the Kespek region of the Mi'kma'ki, the traditional territory of the Mi'kmaq people (New Brunswick), Jean-Philippe Raîche evokes through his work tragic collective destinies, voluntary exile, and wandering. Establishing uprootedness as a figure of the human condition, he constructs the body of a loved one as the only place of return. 

 

As a young student at the Université de Moncton in the late 80s, Raîche helped re-launch Éditions Perce-Neige, Acadie’s primary publisher. He studied at the universities of Montreal, McGill, and Paris VII before joining the Canadian Embassy in 1997, where he was in charge of universities before moving on to the literary and film departments. He came home to Acadie in 2012, settling in Moncton where he was editor of Perce-Neige’s poetry collection for three years. 

 

His first poetry collection, Une lettre au bout du monde, was published in 2001 by Perce-Neige. Critically acclaimed, the work was shortlisted for the Antonine-Maillet Prize, the Émile-Nelligan Prize, and the Governor General’s Literary Award.

 

In 2007, Ne réveillez pas l’amour avant qu’elle ne le veuille, which transposes the Cantique des Cantiques to the modern era, won the Aliénor and Louise-Labé prizes in France. His work has been published in several reviews and anthologies in Canada and France. 

Poète acadien né dans la région Kespek de Mi’kma’ki, territoire traditionnel du peuple Mi’kmaq (Nouveau-Brunswick), Jean-Philippe Raîche évoque dans son œuvre les destins collectifs tragiques, l’exil volontaire et l’errance. Érigeant le déracinement comme figure de la condition humaine, il fait du corps de l’être aimé l’unique lieu du retour. 

Jeune étudiant à l’Université de Moncton à la fin des années 80, il relance Perce-Neige qui deviendra le principal éditeur acadien. Il étudie ensuite aux universités de Montréal, McGill et Paris VII. En 1997, il entre à l'Ambassade du Canada à Paris. Il y est d'abord chargé des universités puis dirige le service du livre et du cinéma. En 2012, il rentre en Acadie et s’installe à Moncton où il dirige durant trois ans la collection poésie des éditions Perce-Neige. 

En 2001 son premier recueil de poésie, Une lettre au bout du monde, paraît chez Perce-Neige. Remarqué par la critique, l'ouvrage est en lice pour le prix Antonine-Maillet, le prix Émile-Nelligan et celui du Gouverneur-général du Canada.

 

En 2007, Ne réveillez pas l'amour avant qu'elle ne le veuille, qui transpose à l’époque moderne le Cantique des Cantiques, paraît chez le même éditeur et reçoit, en France, le prix Aliénor et le prix Louise-Labé. Ses textes sont parus dans plusieurs revues et anthologies au Canada et en France.